Fabrication pas à pas d’un miroir œil de bœuf

L’heure des révélations est arrivée ! Enfin pas complétement… Mais j’ai envie de vous faire partager quelques étapes de fabrication d’un miroir.

  1. Le choix de la forme

La première étape consiste à trouver une forme de fenêtre « œil de bœuf ». On en trouve un peu partout en cherchant sur le net, au fil des balades du dimanche…Pour ma part j’ai choisi la deuxième option, mais j’ai modifié un peu le modèle afin qu’il soit réalisable dans du carton.

J’ai cherché dans mon stock de carton, une plaque qui soit suffisamment épaisse pour découper la base du miroir. Les différents morceaux sont découpés soit dans le même carton, soit avec des chutes mais toujours en vérifiant l’épaisseur pour ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite…

miroir oeil de boeuf- les petites babioles

2. Le collage des différentes parties

J’ai oublié de vous préciser que la première partie est aussi la plus longue. Avant de découper les pièces, il est nécessaire de tout mesurer. Si vous souhaitez réaliser un miroir de ce type, je vous conseille d’utiliser des gabarits en carton plus fin qui pourront vous servir ultérieurement.

Le collage des pièces se fait normalement sans grandes difficultés, si vous avez taillé très précisément vos pièces. Sinon, vous aurez besoin par la suite de poncer ou retailler ce qui dépasse…et croyez-en mon expérience  🙁 🙁

miroir oeil de boeuf 4-les petites babioles

3. Les finissions à base d’enduit de lissage

Ça avance ! Il ne reste plus qu’à enduire le bébé et le tour est joué !!! ATTENTION à cette étape qui peut vite tourner à la catastrophe. Il vous reste du carton j’espère? Sans blague 🙂

Le mot d’ordre pour cette partie est « prendre son temps, laisser sécher, attendre, poncer,  recommencer…. » Sinon on se retrouve avec un espèce de gâteau recouvert de pâte à sucre, mais plutôt du genre « raté ».

Donc si vous avez bien suivi mes conseils : on y va « mollo » sur l’enduit.

miroir oeil de boeuf 2-les petites babioles

 

4. La peinture et la patine

Il ne s’agit pas d’avoir un lissage parfait. Le rendu est sympa s’il reste quelques petites imperfections, car ce modèle est du style « shabby chic ».

Pour le peindre j’ai utilisé une peinture acrylique de bonne qualité (le carton boit beaucoup et si la peinture n’est pas terrible, le carton va se détremper et risque de ne pas reprendre sa forme initiale, quel dommage). C’est comme pour l’enduit, on en étale un petit peu, on laisse sécher, on ponce, et on recommence… Plus le carton est épais, plus il se travaille comme du bois et plus c’est facile 🙂

La patine ? Alors pour cette dernière étape, laissez libre court à votre imagination: brou de noix, cire ou cirage, teinture végétale (thé, oignon)… Mais procédez toujours à un essai avant de commencer. Et voilà le travail terminé :

miroir oeil de boeuf 3-les petites babioles

 

Le petit plus : j’ai inséré un miroir bombé pour lui donné un côté encore plus snob.

Des questions ? Des conseils ? Trucs, astuces: Contactez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *